Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS  |   | 

 

 

Le fonds Erckmann-Chatrian

  • Auteur: Émile Erckmann et Alexandre Chatrian
  • Établissement de conservation: Bibliothèque nationale et universitaire
  • Thématiques: Société
  • Collections: Alsatiques
  • Lieu de la route: Alsace-Lorraine
  • Adresse, rue: 6 place de la République
  • Code Postal: 67000
  • Ville: Strasbourg
Portrait d\'Erckmann-Chatrian, photographié par Pierre Petit et paru dans Paris-théâtre, mai 1878, n°249 (Paris : Lermercier)

Si Émile Erckmann et Alexandre Chatrian sont lorrains d’origine, leur œuvre reflète en grande partie l’Alsace, cette « province attachante » dont Erckmann se sentait particulièrement proche, lui qui par sa mère avait des racines en Alsace bossue.

Par ailleurs, parmi leur centaine de romans ou contes, un grand nombre se situe à l’ombre des Vosges, entre Donon et Niederbronn. La BNU possède l’ensemble de l’œuvre d’Erckmann-Chatrian, la plupart du temps dans des éditions originales ou illustrées par de célèbres artistes alsaciens. Pour le 19e siècle, on relève ainsi les noms d’Eugène-Théodore Gluck, Théophile Schuler, Gustave Adolphe Jundt ou Frédéric Lix ; pour le 20e siècle, Louis-Philippe Kamm et Robert Beltz.

Le fonds manuscrit est particulièrement riche grâce au don fait en 1947 par le professeur Henri Weiss des papiers d’Émile Erckmann intéressant la vie du romancier, sa famille, son œuvre et ses relations avec Chatrian. Ces documents sont entrés dans les collections de la BNU sous les cotes allant de MS.4993 jusque MS.5049. Il s’agit généralement de liasses contenant de nombreuses lettres d’Erckmann aux membres de sa famille, des pièces concernant ses affaires financières et foncières (par exemple relatives à une scierie, celle de Grosshammerweyer qu’Erckmann avait achetée en 1868 en souvenir de son enfance) ou des objets familiers comme un portefeuille qui ne le quittait jamais. On trouve également des manuscrits, écrits avant et après la rupture avec Chatrian et qui reflètent les diverses phases de son inspiration. Enfin, donnent une idée de la richesse et de l’intérêt de ce fonds, des documents illustrant leur désunion progressive jusqu’au procès qu’Erckmann intenta contre Le Figaro en 1890 pour diffamation.

Christophe Didier

Extraits

Si Émile Erckmann et Alexandre Chatrian sont lorrains d’origine, leur œuvre reflète en grande partie l’Alsace, cette « province attachante » dont Erckmann se sentait particulièrement proche, lui qui par sa mère avait des racines en Alsace bossue.  
Numéro d'identification de la fiche : 826546dc76203089

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.